Blog

La lente érosion des prix des logements anciens

Sans être aussi morose que les secteurs de la construction et du logement neuf qui, mois après mois, s’enfoncent dans la crise, celui des transactions dans l’ancien se stabilise à un niveau plutôt bas.

Selon les statistiques publiées par l’Insee et les notaires, jeudi 27 novembre, le nombre de transactions, à fin septembre, au cours des douze mois précédents, est estimé à 725 000, soit 5,4 % de plus qu’en 2013, mais loin du pic du troisième trimestre 2011 (830 000 ventes). Les prix poursuivent leur lente érosion, fléchissant en moyenne de 1 % en un an, mais de 1,7 % pour les appartements et de 0,4 % pour les maisons.

[continuer à lire]

Le marché du logement montre encore des signes d’essoufflement

Malgré la baisse continue des taux d’intérêt de crédit immobilier, pour atteindre un nouveau point bas à 2,85 % en mai dernier, le marché du logement montre encore des signes d’essoufflement : sur un an glissant, (période de juin 2013 à mai 2014 contre juin 2012 à mai 2013) le Foncier observe une baisse de 21 % du nombre de permis de construire, soit environ 390 000 logements autorisés. Parallèlement, 88 000 logements ont été vendus au premier trimestre. Ce qui n’empêche pas les prix dans le neuf de maintenir des niveaux élevés (stabilité des prix pour les appartements, +2,3 % pour les maisons individuelles).

[continuer à lire]